Emploi : les femmes moins satisfaites que les hommes au sein de leur entreprise

ChooseMyCompany, entreprise spécialisée dans le recueil des avis des salarié·e·s, vient de publier un baromètre sur la satisfaction des collaborateurs·rices au travail. Globalement, il ressort que les femmes sont moins épanouies et motivées que leurs collègues masculins.

À l’occasion de la journée des femmes, le 8 mars 2020, Emmanuel Macron indiquait vouloir faire de notre génération celle de l’égalité homme-femme. Une annonce qui faisait suite à l’instauration obligatoire d’un index d’égalité salariale, permettant d’observer en un coup d’oeil la parité au sein des entreprises de plus de 50 salariés. Le 1er mars prochain, justement, les sociétés rendront leurs copies. Mais cette quête de parité, aussi justifiée soit-elle, ne doit pas cacher la différence de perception des hommes et des femmes au sein de leur entreprise. La startup ChooseMyCompany, chargée de sonder l’avis et le bien-être des salarié·e·s, vient de publier un baromètre sur la satisfaction des hommes et des femmes en entreprise. 38 000 personnes dont plus de 16 000 femmes ont répondu au questionnaire.

Les salariés français, peu satisfaits de leur salaire

Les participant·e·s à l’étude ont été interrogé·e·s sur 18 points précis afin de cerner leur sentiment de satisfaction et leur compréhension de l’entreprise. Sans distinction entre les femmes et les hommes, 4 points de tension – présentant des résultats inférieurs à 60% – sortent du lot. Ainsi, ce baromètre révèle que les salarié·e·s ont globalement du mal à comprendre : comment leur performance est évaluée, de quelle manière ils peuvent évoluer dans leur entreprise – promotions, mobilité, projets; une insatisfaction de leurs rémunération et des avantages que leur entreprise leur propose (tickets restaurants, bonus, CE…).

A contrario, ils sont une grande majorité à considérer qu’on leur donne de réelles responsabilités (79,3%), que leur management à une conduite exemplaire envers les minorités et les femmes (75,1%) et à trouver du sens à ce qu’ils font (75,1%). Des résultats plutôt encourageants, surtout après l’arrivée de hashtags dénonçant des modes de management peu honorables comme celui de Lou.Yetu.

Un écart qui se creuse entre hommes et femmes

On remarque également une certaine disparité entre les avis des collaborateurs et ceux des collaboratrices. L’écart se creuse particulièrement sur 8 problématiques. Les femmes sont 5,4% de moins à comprendre les rouages de l’évaluation de leur performance et et 6,1% de moins à entrevoir les rouages pour grimper les échelons. Si elles se sentent majoritairement encouragées dans leurs efforts (64,8%), pensent disposer des moyens pour atteindre leurs objectifs(61,6%) et voient l’impact de leur travail sur l’entreprise (65,2%), les réponses positives à ces trois questions sont moins élevées que pour les hommes (entre 5,6 et 6 points d’écart environ).

Les divergences se creusent encore davantage pour les questions suivantes. Plus de trois quart des hommes apprécient la qualité des relations humaines dans l’entreprise contre 70,9% de leurs collègues féminines, soit 6,2% d’écart. Et elles sont aussi 7,1% de plus à déplorer une rémunération trop faible par rapport à leurs responsabilités. Ce qui se traduit, au final, par un écart de 6,5% à la réponse « je recommanderai mon entreprise » , soit 65,1% pour les femmes. Des avis qui prouvent qu’il reste encore des efforts à faire pour assurer le bien-être des employé·e·s.

https://www.maddyness.com/2021/02/24/barometre-emploi-choosemycompany-satisfaction-femmes-hommes-emploi/