En quoi les nouvelles habitudes de travail redessinent l’entreprise ?

Si la pandémie actuelle s’est limitée, dans un premier temps, à déstabiliser le quotidien des salariés, elle va aussi, de toute évidence, modifier en profondeur l’organisation des entreprises.

Comment travaillera-t-on demain ? Quel impact aura à long terme la crise sanitaire sur notre vie professionnelle, notre management ou notre façon de fonctionner en équipe ? Au regard des changements qui se sont produits en l’espace seulement de quelques mois, on peut légitimement se questionner. Ces interrogations seront au cœur d’une conférence accessible en ligne, le 23 mars, à 17h.

Avec pour en parler, Pascal Picq, paléoanthropologue et maître de conférences au Collège de France, qui évoquera la « valeur travail » ; Xavier Chéreau, directeur des ressources humaines et de la transformation de Stellantis (né de la fusion, en janvier 2021, des constructeurs automobiles Groupe PSA et Fiat Chrysler Automobiles) – PSA s’est engagé, depuis plusieurs années, dans une politique active de télétravail, qui a été renforcée avec la crise sanitaire : aujourd’hui, la plupart des salariés travaillent seulement à 30% sur site, soit en moyenne un jour et demi par semaine ; et enfin, Fabienne Arata, country manager de LinkedIn France. L’entreprise compte 20 millions de membres dans l’Hexagone (soit près de 64% de la population active) et plus de 740 millions dans le monde. Elle est, de par son activité, une plateforme d’observation des changements vécus dans les entreprises.

Réveil brutal

Deux facteurs président à l’évolution des espèces : les changements d’environnement et les relations qui s’établissent entre les organismes d’un même écosystème. Un autre est spécifique à la lignée humaine : l’évolution conjointe avec ses environnements techniques et culturels. Avec une arrogance propre à notre espèce Homo sapiens, nous avons pensé être libérés de toutes ces contraintes. Réveil brutal en 2020 : on comprend alors qu’on ne peut plus continuer comme avant avec les conséquences des dérèglements climatiques, qu’il en est de même avec les biodiversités et les bouleversements socio-économiques dus à la révolution numérique. Tout cela était en cours lorsque le coronavirus est entré dans le jeu, déstabilisant le quotidien des salariés, renforçant certains usages, comme le télétravail, et accélérant certaines transformations déjà engagées. Nous sommes en plein cœur de ce que l’on appelle une ponctuation : une période de crise qui fixe les adaptations pour le monde de demain. Un des tests majeurs sera la transformation du travail, avec de nouvelles façons de collaborer comme de manager, et l’avènement du désormais célèbre « à distance ».

La vie de bureau comme norme sociale

Le développement des activités et des tâches en ligne va modifier l’organisation des entreprises, des espaces de vie professionnels et privés. On a tendance à l’oublier, la vie de bureau est un phénomène récent. C’est une invention du XXe siècle. Auparavant, le télétravail était même la norme. Au XIXe siècle, les principales raisons qui amenaient à travailler hors de son domicile étaient le travail à la ferme, à la mine ou à l’usine, qui se situaient souvent à proximité du domicile. Les grandes entreprises n’existaient pas. Et les professions libérales s’exerçaient, en général, depuis le domicile. C’est à partir du XXe siècle que la vie de bureau s’est établie comme norme sociale, avec la mise en place d’une séparation claire entre temps de travail et temps personnel. Mais le télétravail d’hier n’est bien sûr pas celui d’aujourd’hui.

Les entreprises ayant déjà entamé une transformation numérique aborderont mieux ces nouveaux défis. Mais il ne s’agit pas seulement d’une transformation technologique. Les changements qui s’opèrent créent de nouveaux enjeux, dont on mesure à peine les conséquences sur nos modes de vie et nos sociétés. Ces profondes transformations du travail, qui touchent l’ensemble de la planète, sont le signe d’une véritable mutation anthropologique et civilisationnelle.

https://www.hbrfrance.fr/chroniques-experts/2021/03/33674-evenement-conference-harvard-business-review-france-en-quoi-les-nouvelles-habitudes-de-travail-redessinent-lentreprise/