Non, la mort de la lettre de motivation n’aura pas lieu en 2021

Mais certes, elle souffre… Depuis plusieurs années, on voit fleurir par dizaines les articles et les billets annonçant la disparition de la lettre de motivation.

  • Les recruteurs ne la lisent pas, les candidats ne font plus d’efforts, l’émergence du numérique et des réseaux sociaux l’ont tué…

Et pourtant… Elle est toujours là ! Le format de la lettre de motivation traditionnelle est peut-être désuet, l’apparition des modèles de lettre de motivation en ligne la rend impersonnelle, et les professionnels RH y sont peut-être moins sensibles par manque de temps, mais elle résiste. La lettre de motivation a-t-elle encore un avenir ? Séance décryptage avec Bonnes pratiques RH !

L’intérêt de la lettre de motivation en 2021

Le 13 mai 2011, le média l’Express publiait un article sur son site web titré La lettre de motivation a-t-elle encore un avenir ?”. C’était il y a 10 ans ! Aujourd’hui, une décennie plus tard, la même question taraude encore et toujours recruteurs et candidats, et la lettre de motivation en 2021 est toujours bien installée dans les processus de recrutement.En effet, d’après une étude publiée par l’Apec en juillet 2020, 8 entreprises sur 10 continuent d’en faire la demande. 61% de ces entreprises déclarent lire toutes les lettres de motivation reçues, bien que cette lecture n’intervienne qu’après un premier tri des candidatures pour un quart des répondants. La lettre de motivation, pour les recruteurs, est donc toujours utile.

  • Mais alors, à quoi sert-elle ?

Les usages et avantages de lettre de motivation sont nombreux, pour les candidats comme pour les recruteurs.

Les enjeux de la lettre de motivation pour les candidats

La lettre de motivation permet tout d’abord aux candidats d’exprimer… leurs motivations ! Certes, cette assertion peut sembler évidente. Pourtant, l’objectif premier de la “LM” est souvent oublié ou détourné, là encore par les candidats comme par les recruteurs… Rappelons que la lettre de motivation complète le CV. Là où ce dernier met en avant le savoir-faire, la lettre de motivation permet de valoriser la personnalité des candidats et leur savoir-être, les fameuses soft skills. Dans ce sens, la lettre de motivation a une valeur informative avant tout.

Dans le même ordre d’idée, la lettre de motivation est essentielle pour les candidats en quête de sens dans leur carrière professionnelle. Cette tendance très actuelle (d’autant plus depuis la crise sanitaire) a émergé au cours des deux dernières décennies avec l’arrivée sur le marché du travail des générations millennials, et l’émergence du modèle start-up avec des organisations plus agiles. La lettre de motivation permet aux candidats aspirant à plus d’équilibre entre leur carrière professionnelle et leur vie privée d’exprimer ces besoins, tout en expliquant leurs parcours qui peuvent parfois être hétéroclites.

  • Dans un CV, un candidat explique ce qu’il sait faire. Dans une lettre de motivation, il vous explique “pourquoi” il souhaite le faire au sein de votre entreprise.

Les avantages de la lettre de motivation pour les recruteurs

Évidemment, si les candidats ont tout intérêt à mettre en avant leur personnalité pour se différencier des concurrents, c’est également un avantage non négligeable pour les recruteurs ! Prenons un cas concret comme exemple : il peut arriver qu’à la fin du premier tri de CV, vous vous retrouviez avec plusieurs candidats dont les CV sont très intéressants, et très similaires. Vous ne pouvez recevoir qu’un nombre limité de candidats en entretien, vous devez donc pré-sélectionner les profils les plus pertinents. La lettre de motivation vous permettra ainsi de les départager en fonction de leurs aspirations, de leur “culture fit” (c’est-à-dire leur capacité à s’adapter à votre culture d’entreprise), de leur projet professionnel, etc.

  • D’après une étude publiée par le site d’emploi Régionsjob, 87% des recruteurs déclarent que la motivation peut être un critère décisif pour départager 2 candidats !

Enfin, il y a un format de candidature pour lequel une lettre de motivation est primordiale : la candidature spontanée. Mettons nous d’accords, si vous recevez un CV sans aucun contexte ou explication quant aux motivations du candidat à postuler au sein de votre entreprise, il y a de fortes chances que vous mettiez le CV de côté. La lettre de motivation d’une candidature spontanée vous permet de déterminer si le projet professionnel du candidat est en adéquation avec ce que vous pouvez potentiellement lui proposer. Sans cela, c’est à vous de relancer le candidat pour approfondir les raisons de sa démarche (si le CV est particulièrement intéressant par exemple), mais c’est une gestion très inefficace de votre temps de travail, surtout si finalement les aspirations du candidat ne sont pas compatibles avec votre entreprise !

Les limites de la lettre de motivation traditionnelle

Après cette première partie, vous vous dites certainement :

  • D’accord, la lettre de motivation en 2021 c’est formidable… Alors pourquoi est-elle si décriée ? Pourquoi dit-on que la lettre de motivation tend à disparaître ?

En effet, la lettre de motivation traditionnelle souffre d’un manque d’adaptation. Contrairement à ce que l’on peut entendre ou lire, les problèmes de la lettre de motivation ne sont pas tant liés à son format (une lettre écrite) mais plutôt à la façon dont elle est utilisée. Par exemple, on entend régulièrement que le format manuscrit est voué à disparaître, que les outils digitaux l’ont rendu caduque.

  • Pourquoi devrais-je écrire ma lettre de motivation et l’envoyer par courrier alors que ce serait beaucoup plus simple et rapide de l’écrire sur Word et de l’envoyer par e-mail ?

En réalité, la lettre manuscrite a encore des vertus intéressantes pour les recruteurs. Par exemple, certains métiers nécessitent des capacités rédactionnelles impeccables : métiers du secrétariat, du marketing, du journalisme, etc. Les outils de mise en page comme Word incorporant aujourd’hui des correcteurs automatiques, la lettre manuscrite est un outil plus ou moins efficace pour vérifier les compétences rédactionnelles des candidats dès l’étape 1 du processus de recrutement.

  • Donc même la lettre manuscrite serait encore d’actualité… Alors une bonne fois pour toutes, quels sont les inconvénients de la lettre de motivation ?!

Comme je l’expliquais avant de partir dans une “digression manuscrite”, le problème n°1 de la lettre de motivation, la raison pour laquelle elle rencontre autant de résistance aujourd’hui, c’est l’utilisation qu’en font ces mêmes personnes qui la conspuent !

Des professionnels RH en manque de temps

Comme nous avons pu le voir avec l’étude de l’Apec, la lettre de motivation est encore largement demandée par les entreprises, et notamment dans son format le plus traditionnel. Pourtant, la même étude montre davantage de disparités quant à la lecture de document… Pourquoi ?

Tout d’abord par manque de temps. Les chargé(e)s de recrutement en grandes entreprises gèrent de nombreux recrutements et n’ont que peu de temps à accorder à chaque candidature. Les recruteurs et recruteuses en plus petites structures (comme les start-ups) gèrent moins de recrutements, mais sont davantage multitâches, gérant aussi la paie, l’intégration des collaborateurs, etc, et n’ont donc pas davantage de temps pour lire des dizaines de documents écrits.
Parfois, la lettre de motivation pour un emploi est aussi demandée par réflexe. Elle fait partie des usages en ressources humaines depuis des décennies, et les habitudes ont parfois la peau dure…
Plus encore, la lettre de motivation est souvent utilisée comme un premier test de personnalité, ou encore comme un test de compétences (exemple avec la lettre manuscrite pour les métiers rédactionnels). Certes, nous avons vu les avantages de ce type de demande. Mais le potentiel de la lettre de motivation pour ces attentes est toutefois à nuancer.

  • D’abord parce qu’il est communément admis qu’une lettre de motivation trop longue sera plus facilement mise de côté qu’un document plus synthétique, toujours par manque de temps. C’est donc un exercice délicat pour les candidats qui sont obligés de trouver un équilibre entre “en dire suffisamment” et “en dire trop”. De plus, avant d’envoyer le document, les candidats peuvent le faire relire par leurs proches. Dans ces conditions, peut-on considérer l’exercice comme un test de compétences valable ?
  • Ensuite, nous avons effectivement vu que la lettre de motivation est un bon moyen pour les candidats de mettre en avant leur personnalité. Toutefois, dans quelle mesure ? Peut-on réellement déterminer la capacité d’un candidat à travailler en équipe à partir de sa lettre de candidature ?

Pour les professionnel(le)s des ressources humaines, la lettre de motivation a bien des avantages. Mais ils doivent veiller à ne pas en faire un exercice de style. Rappelons l’objectif premier de ce document : permettre aux candidats d’expliquer leurs motivations. Ainsi, si vous repérez un profil intéressant mais que vous souhaitez en savoir plus sur ses compétences (hard skills), proposez-lui un test de compétences. De même, pour en savoir plus sur sa personnalité et son savoir-être (soft skills), vous pouvez lui proposer un test de personnalité. Pour gagner du temps et fluidifier le processus de recrutement, ce type d’exercice peut parfaitement se faire à distance !

Des candidats formatés

Les candidats font le plus souvent de grands efforts pour s’adapter aux attentes des recruteurs et recruteuses. Incidemment, si les attentes des RH ne sont pas adaptées aux possibilités de la lettre de motivation, le résultat produit par les candidats ne peut être adapté aux attentes des RH… Néanmoins, les candidat(e)s ne sont pas exempts de tout reproche !
À l’instar des recruteurs, les candidats sont tout aussi formatés. Si les premiers demandent une lettre de motivation par habitude, les candidats envoient le format traditionnel par automatisme. Forts de ce constat, devons-nous nous étonner que la lettre de motivation traditionnelle se “standardise” ? En effet, des centaines de modèles de lettres de motivation pullulent aujourd’hui sur internet. La recherche d’emploi se transforme parfois en véritable parcours du combattant pour les candidats. Certains métiers, plus pénuriques que d’autres, nécessitent d’envoyer des dizaines, voire des centaines de candidatures avant de trouver un emploi, ou même d’être reçus en entretien d’embauche ! Pour faire face à la concurrence et se positionner rapidement sur les offres d’emploi dès leur diffusion, les candidats téléchargent ainsi ces modèles de lettres de motivation qu’ils peuvent envoyer en masse aux recruteurs, sans forcément prendre le temps de les personnaliser en fonction de l’entreprise. En conséquence, nous assistons à un effet d’uniformisation de la lettre de motivation. Par exemple, qui n’a jamais reçu une lettre de motivation contenant :

  • ”Par la présente, je présente ma candidature pour le poste de…”
  • ”Fort de X années d’expérience dans le domaine de…”
  • Le poste que vous proposez correspond à mes compétences…

Bien sûr, on ne peut imputer ce comportement aux recruteurs ou au marché du travail seuls. Les candidats doivent garder en tête qu’une entreprise recrute rarement sur CV uniquement (l’apparition du “recrutement sans CV” en est une preuve éloquente !). Avant d’embaucher un diplôme ou une expertise, les professionnel(le)s RH recrutent avant tout des collaborateurs et collaboratrices ! Si trouver un emploi est difficile dans certains secteurs d’activité, le meilleur moyen de décrocher le graal est donc de privilégier la qualité d’une candidature sur la quantité.

L’évolution de la lettre de motivation

Nous avons vu les avantages de la lettre de motivation, pour les candidats et pour les professionnel(le)s des ressources humaines. Toutefois, les deux parties rencontrent des difficultés à adapter son format le plus traditionnel aux exigences du marché du travail, ainsi qu’aux réalités de l’emploi. Alors la lettre de motivation est-elle morte ? Non, toujours pas ! Comme je l’évoquais en introduction, elle résiste. Là où certain(e)s prédisaient sa disparition avec l’émergence du numérique, ce dernier a au contraire permis à la lettre de motivation d’évoluer. Réseaux sociaux, vidéos… Si elle ressemble de moins en moins à une “lettre”, l’objectif est toujours le même : expliquer les motivations des candidats.

Le mail de motivation

Aujourd’hui, la lettre de motivation prend des formes très diverses. Les innombrables articles et billets prédisant sa disparition ont le mérite d’avoir eu un effet positif sur les candidats : ils ont compris que les recruteurs n’ont que peu de temps à accorder à la lecture de la lettre écrite. Ainsi, la longue lettre traditionnelle est de plus en plus remplacée par un simple mail de candidature, accompagné du CV en pièce-jointe. Ce format permet aux candidats d’aller directement à l’essentiel, un e-mail étant traditionnellement plus court qu’un document écrit. Toutefois, le mail de motivation a rapidement rencontré le même problème que la lettre de motivation: des modèles de mail de candidature ont rapidement fleuri sur internet pour permettre aux candidats de gagner du temps.

Les réseaux sociaux

Comment évoquer le recrutement sans parler des réseaux sociaux ? Rassemblant la très grande majorité de la population mondiale (3,8 milliards d’utilisateurs actifs en avril 2020 !) ainsi que des millions d’entreprises, les plateformes social media comme Facebook, Twitter et bien sûr LinkedIn ont largement investi nos vies, à la fois privées et professionnelles. Aujourd’hui, ils nous permettent de communiquer, d’acheter et de vendre des biens et services, de nous informer et bien sûr de postuler à des offres d’emploi et de recruter !

  • 41% des chercheurs d’emploi en France utilisent les réseaux sociaux pour leur recherche d’après une étude publiée par RegionsJob en 2018.64% des recruteurs utilisent au minimum 2 réseaux sociaux dans leur quête de talents d’après une étude menée en 2016 par Bond, une entreprise spécialisée dans les solutions de recrutement.

Candidats comme recruteurs utilisent donc les réseaux sociaux. C’est ainsi que nous assistons depuis plusieurs années à l’apparition de formats originaux et ludiques de “lettres de motivation” sur les réseaux sociaux. Sous forme de vidéos, de visuels attractifs, de simples posts LinkedIn ou Facebook, les candidats rivalisent d’originalité pour expliquer de façon claire et visuelle leurs motivations, et parfois même leurs compétences en matière de design graphique (pour les postes en marketing et création visuelle par exemple).
Lettre de motivation originale

Ce candidat en agence de communication a repris les codes des publicités d’un grand annonceur tout en intégrant de manière synthétique et avec beaucoup d’humour ses motivations.

La vidéo de motivation

La crise sanitaire et les confinements successifs ont permis l’émergence d’un nouveau format de lettre de motivation : la vidéo de motivation, autrement nommé” vidéo différée. Dans l’idée, c’est le même principe qu’un CV vidéo, autre phénomène émergeant avec les outils digitaux. Le candidat enregistre une vidéo dans laquelle il explique ses motivations pour un poste donné face caméra. Il y a toutefois une différence subtile mais essentielle : si le CV vidéo est à l’initiative des candidats, la vidéo de motivation est demandée par les recruteurs au cours du processus de recrutement.
A l’instar de la lettre de motivation, la vidéo de motivation est particulièrement intéressante pour en apprendre davantage sur les candidats, sur leur personnalité et leurs motivations. A la différence près qu’en vidéo différée le recruteur peut indiquer précisément les informations complémentaires qu’il souhaite obtenir de la part des candidats.

Mais comment ça marche ?

Le fonctionnement est très simple. Le recruteur commence par effectuer un premier tri dans les CV reçus pour un recrutement. Une fois les CV les plus pertinents repérés, il doit rédiger les questions auxquelles il souhaite que les candidats répondent. Pour ce faire, il peut les envoyer par texte, mais aussi en vidéo directement pour mettre les candidats plus à l’aise, et leur permettre de mettre un visage sur leur interlocuteur ou interlocutrice. Le candidat doit ensuite enregistrer ses réponses et renvoyer la vidéo au recruteur, d’où le terme d’entretien en vidéo différée. Les professionnel(le)s RH de l’entreprise peuvent ainsi visionner la vidéo autant de fois qu’ils le souhaitent, et la partager auprès des collaborateurs impliqués dans le recrutement.

Découvrez la vidéo de motivation avec Beetween

Après tout ça, quel avenir pour la lettre de motivation ? Son format le plus traditionnel est encore largement utilisé, par les candidats comme par les chargé(e)s de recrutement. Mais nous sommes d’accord qu’il n’est pas adapté pour toutes les entreprises, tous les secteurs d’activité, et tous les recruteurs… Les recruteurs ont besoin de comprendre les motivations des candidats pour recruter “la personne idéale”. Les talents doivent pouvoir se différencier des concurrents afin de faire valoir leurs soft skills, et s’assurer que l’entreprise est en capacité de répondre à leur projet et aspirations professionnelles. Pour ce faire, les outils digitaux offrent énormément de possibilités !La “lettre de motivation” que nous connaissons toutes et tous se transforme peut-être en “vidéo de motivation” ou en “post LinkedIn de motivation”, mais elle a encore de beaux jours devant elle…

https://bonnespratiques-rh.fr/recruter-les-candidats/inbound-recruiting/lavenir-de-la-lettre-de-motivation-sannonce-radieux