Capturer et valoriser du CO2 en bioproduits à partir d’un photo-bioréacteur algal de nouvelle génération… tel est l’objectif de la future co-entreprise qui regroupera le groupe Suez et Fermentalg, une société spécialisée dans la recherche et l’exploitation bio-industrielle des microalgues. Des solutions innovantes, fondées sur le biomimétisme, sont menées. 

Le groupe Suez s’associe à Fermentalg, une société spécialisée dans la recherche et l’exploitation bio-industrielle des microalgues, pour fonder une co-entreprise destinée à l’industrialisation et la commercialisation de solutions de capture et de valorisation du CO2 en bioproduits. Détenue à parité égale, elle sera créée au cours du 1er semestre 2021 et développera des photo-bioréacteurs algaux capables de capter du CO2 par biomimétisme. Deux technologies sont développées : un puits de carbone, destiné au captage et à la valorisation du CO2 en environnement industriel. Ainsi qu’un purificateur d’air urbain (Combin’Air) destiné à diminuer les particules fines (PM10, PM2,5) et les oxydes d’azote (nox) pour combattre les effets nocifs de la pollution atmosphérique sur la santé publique. Ces deux procédés sont dotés d’un photo-bioréacteur algal de nouvelle génération développé par la co-entreprise. Les premières avancées technologiques déployées tant en milieu industriel qu’urbain ces cinq dernières années ont notamment permis d’améliorer la sélection des souches de microalgues, les nouvelles technologies d’éclairage, ainsi que l’identification de bioproduits à forte valeur ajoutée validant les bénéfices environnementaux et économiques du modèle. Selon les applications, ces bioproduits contribueront à la préservation des sols et de la biodiversité comme à la santé humaine et animale.

https://www.cahiers-techniques-batiment.fr/article/le-biomimetisme-au-service-du-captage-de-co2.49144