La ministre du Travail a pointé du doigt les domaines d’activité où le recours au travail à distance a baissé de manière significative au cours des derniers jours.

Dans un courrier adressé mercredi 3 février aux partenaires sociaux, la ministre du Travail, Elisabeth Borne, leur a demandé « de veiller à ce que les instances de dialogue social se réunissent sans délai au sein des entreprises pour définir les modalités selon lesquelles la mise en oeuvre du télétravail doit être renforcée ».

Une nette érosion du recours au télétravail

Et ce, afin de contrer le net recul du travail à distance constaté dans certaines organisations depuis début janvier alors que la situation sanitaire demeure préoccupante. Certaines entreprises ont, en effet, eu une interprétation extensive de l’annonce gouvernementale autorisant les salariés « qui en expriment le besoin » de revenir un jour par semaine au bureau.

Une étude Harris Interactive a mis en lumière que 36% des salariés pouvant réaliser leurs tâches à distance n’ont pas télétravaillé la semaine du 18 au 24 janvier, contre 30% la semaine du 2 au 8 novembre.

Banque, information, audiovisuel…

La ministre a rappelé que le télétravail « doit rester la règle pour l’ensemble des activités qui le permettent ». Elle a également pointé du doigt les mauvais élèves : les secteurs de la banque/assurance, de l’information/communication, juridique, audiovisuel et comptable. Elisabeth Borne a annoncé qu’elle rencontrerait dans les prochains jours les représentants de ces branches professionnels.

https://www.helloworkplace.fr/teletravail-baisse-secteur/